L’automne, l’annonce du mauvais temps et l’arrivée du froid… Et l’article d’Aude_85 sur sa recette de cookies empruntée à Cyril Lignac : Voilà qui m’a incitée à essayer de faire des cookies pour la première fois. 

 

Je suis gourmande, mais je n’aime pas faire la cuisine. Pourtant, je n’ai pas pu résister à créer cette ambiance d’enfance de pâtisserie dans la maison, l’odeur du sucre vanillé flottant dans l’air pendant que les feuilles rousses tombent lentement des arbres. 

 

 

Et la bouille gourmande de mon mari lorsqu’il a ouvert la porte d’entrée après une grosse journée de travail, humé le fumet chocolaté et chaud émanant du four, et mordu avec amour dans un cookie brûlant dérobé en fin de la cuisson.

 

 

Agréable surprise : La recette dite « inratable » a fonctionné du premier coup. Je l’ai toutefois adaptée en faisant mes pépites moi-même au lieu d’en acheter des toutes prêtes, utilisant du beurre salé au lieu d’ajouter une pincée de sel, et en ajoutant un arôme de vanille à la pâte pour la rendre plus gourmande…

 

 

Pour ceux que ça tente, je vous recopie mon adaptation :

 

Ingrédients :

  • 80 g de beurre salé
  • 100 g de sucre
  • 1 oeuf
  • 200 g de farine
  • 100 g de chocolat à casser en pépites ou directement de pépites
  • 2 cuillères à café d’arôme de vanille liquide.

J’avais terminé mon praliné mais j’essayerai prochainement des variantes de ce type.

 

 

Recette : 

  • Faire ramollir le beurre
  • Dans un saladier, mélanger le beurre avec le sucre
  • Ajouter l’oeuf
  • Incorporer la farine et l’arôme de vanille
  • Mélanger jusqu’à obtention d’une pâte homogène
  • Mettre les pépites ou concasser une tablette de chocolat pour faire des pépites « maison »
  • Mélanger de nouveau.
  • A l’aide d’une cuillère, déposer des petites boules de pâte sur une plaque - penser au papier sulfurisé pour récupérer facilement les cookies après cuisson
  • bien les espacer
  • les aplatir 
  • Enfourner une dizaine de minutes à 180° - selon la taille et l’épaisseur de vos cookies, la cuisson pourra durer plus longtemps comme ce fut mon cas.

Selon vos goûts : froids ou chauds ils seront délicieux, appréciés par vos hôtes, dorés à souhait pour le plaisir des yeux. Ils régaleront petits et grands gourmands, à n’en pas douter !

 

 

Servez-vous mes lapins !! En sentez-vous le doux parfum, derrières vos écrans ?